Archive for category: Crew

Metz Vélo Kustom Crew : Ruly

Metz Vélo Kustom Crew : Ruly

photoitw

Salut Ruly! Tu peux te présenter en quelques mots, tu fais quoi dans la vie ?

Salut Metz Vélo Kustom ! Ruly de Metz, 21 ans, sept enfants à poils, plumes et écailles. Actuellement je vends des Sushi aux Luxembourgeois qui en sont accro, ce qui me permet de montrer à quel point mon anglais est SO BAD ! Et j’espère reprendre des études par alternance au mois de novembre :) ben oui hein faut bien ! J’adore les vieux trucs et les choses qui servent à rien, les oiseaux et la nature. Je suis du genre curieuse donc j’aime faire de nouvelles choses et j’aime les activités farfelues (Metz Velo Kustom ? Non ^^ )

Ça a commencé quand, ton amour pour les vélos customs ?

Mon amour pour les vélos customs n’est pas très vieux, deux ans ! Quand je suis revenue vivre sur Metz , un homme avec un cruiser 8ball passait tous les matins dans ma rue et à l’époque mon ex en avait un (Faudrait peut être que je lui redonne non ?). Je me suis donc renseigner au maximum sur ces vélo aux formes « bizarre ». Et j’ai tout de suite accroché. Et puis je guettais de près Metz Vélo Kustom mais pauvre Piou que je suis, je n’osais pas venir toute seule et sans vélo (c’est moche). C’est ma Mother Rock N Roll de cœur : Carmen qui m’a pris avec un fameux 26 août 2012. Et depuis j’adore.

862931_388569724575002_51235254_n
C’est quoi ton premier souvenir de vélo ?

Mon premier souvenir vélo fut le jour ou mon père m’emmena aux Remparts de Longwy. J’avais 6 ou 7 ans j’étais équipé de mon étalon rouge brillant, aux poignets et pneus blanc. Et je me souviens d’une phrase  » On ne rentre pas tant que tu ne sais pas faire de vélo  » ! Il est coriace le Dady ! Il m’a bien fallut toute une journée mais au final avec une trentaine de pansements, je suis rentrée à vélo !

Ce que tu préfères dans les rides ?

Voyons ! J’aime tout dans les rides : les trajets, les discussions à vélo, la bonne humeur des riders ! J’aime surtout quand on fait de grandes ballades avec un pic-nic !

804303_388569731241668_914618343_n
Si tu peux donner un conseil à un débutant, ça serait quoi ?

Ton vélo est moche ? vieux ? ou je ne sais quoi ? Rien à foutre enfourche la bête est rejoins nous ! Même si tu en as pas, on t’en prête un ! Si c’est pas la classe chez MVK !

Un dernier mot pour la fin ?

PÉDALE !

862523_388569727908335_1181421971_n

19 mars 2013 Comments are Disabled
Metz Vélo Kustom Crew : Biou

Metz Vélo Kustom Crew : Biou

08e4ee929d0c11e1b10e123138105d6b_7

Salut Biou! Tu peux te présenter en quelques mots, tu fais quoi dans la vie ?

Salut MetzVeloKustom ! Je m’appelle Biou, j’ai 34 ans-marié-sans-enfants et dans la vie je suis un bidouilleur-glandeur à tendance geek des 90′s, en gros je travaille avec des ordinateurs ! Comme tout bon informaticien qui se respecte, je suis asocial. Donc si vous me croisez à un ride, évitez de venir me parler svp. À côté de ça, je fais un peu de photo, et j’organise avec des potes des concours de création de jeux vidéo.

Ça a commencé quand, ton amour pour les vélos customs ?

Je fais du vélo depuis très longtemps, au début j’avais des petites roues, puis j’ai grandi… J’ai fait pas mal de vélo de route et de VTT. Globalement je suis un fan de vélo à la base. Un beau jour ma femme, toujours à la pointe du hype, a rencontré des gens de MVK et fut convaincue. Personnellement il m’a fallu un peu plus de temps, déjà parce qu’il s’agit d’un groupe de cyclistes (et dit comme ça, ça ne fait pas trop rêver et je suis plutôt un solitaire à vélo), mais aussi à cause du côté tuning. J’avais des vieux souvenirs de cyclistes intégristes du matos qui passent leur temps à te « conseiller » : « han mais là comment tu fais pour avancer, il te faudrait au moins des jantes mavic et une transmission full shimano ultegra ! ») Mais tout ça ce n’était que des a priori, chez MVK les gens sont sympa et pas chiants du tout en moyenne. Ils ne se prennent pas au sérieux et rien que pour ça, ça vaut le coup de les rencontrer.
Après une fois qu’on a mis le doigt dans l’engrenage, on est foutu ! On a envie d’acheter des bouts de tuyau et de les souder ensemble pour se faire un cadre, on passe des heures à regarder des photos de custom sur le net et on se lance. Je trouve ça vraiment cool le côté bricolage du custom, les plus beaux vélo ne sont pas nécessairement ceux qui coûtent le plus cher.

247597_425255307522045_1972904008_n

C’est quoi ton premier souvenir de vélo ?

Quand on apprend à rouler sans les petites roues, généralement on se rétame bien et ça marque. Pour moi en tout cas c’est ça mon premier souvenir de vélo. Une fois qu’on a pigé le truc les souvenirs deviennent plus agréables. (comme je l’ai vu passer récemment sur un réseau social : FAIL = first attempt in learning). Il faut un début à tout et si à l’époque l’apprentissage s’est fait dans la douleur, avec le recul ça en valait vraiment la peine :)

Ce que tu préfères dans les rides ?

J’aime vraiment l’ambiance des rides ! On a à la fois la liberté totale à la « Born to be wild » et le côté carrément décalé des bikers sans moteur. Les gens y sont super sympa et on rigole bien. J’aime aussi la parade : en gros lorsqu’on traverse en groupe le centre-ville et que les gens se retournent sur notre passage à la fois amusés et perplexes.

318217_383585701689006_951490994_n

Si tu peux donner un conseil à un débutant, ça serait quoi ?

Sors ton btwin et viens faire un tour avec nous ! On n’est pas sectaires et on est juste là pour passer un bon moment, il n’y a pas de sélection à l’entrée sur le type de vélo ou sur la tenue vestimentaire.
En dehors des rides, si tu veux te mettre au custom, tu pourras te bricoler un vélo. Là mon conseil c’est d’essayer de repartir d’une base d’occasion et y aller progressivement. Les pièces peuvent coûter cher sur les sites spécialisés, il faut être un peu malin et viser la récup.

Un dernier mot pour la fin ?

Un dernier mot ? Pour moi ce sera Allen :

  • clé Allen : la clé qui dépanne toujours pendant un ride
  • Van Allen : la bande originale de tous les rides
  • Allen fraiche : après quelques bières, plus trop
  • Allen IsMorissette : sympa son personnage dans Dogma !

387811_439846076062968_2080576131_n

16 février 2013 Comments are Disabled
Metz Vélo Kustom Crew : Mad Bat

Metz Vélo Kustom Crew : Mad Bat

madbat

Salut Mad Bat! Tu peux te présenter en quelques mots, tu fais quoi dans la vie ?
Je m’appelle Arnaud, ou Mad Bat, 35 ans, j’habite Metz et je suis sans emploi actuellement parce que je suis un vrai gros branleur!

Ça a commencé quand, ton amour pour les vélos customs ?
En réalité je suis allé à un ride puisqu’ils sont ouverts à tous; c’est là que j’y ai découvert les « cruisers » et autres « spads »…mais je n’ai pas encore les moyens d’investir dans un vélo custom, ni la dextérité pour en fabriquer un moi-même…

limo

C’est quoi ton premier souvenir de vélo ?
J’ai eu beaucoup de vélos, principalement de course, mais mon 1er « grand » souvenir est sur un cross, dans une descente pleine de graviers qui m’a valu le 1er gadin d’une longue série encore en cours. :)

Ce que tu préfères dans les rides ?
Le fait que ce soit ouvert à tous, sans discrimination de couleur ou de forme de vélo! ;) J’y ai fait la connaissance de personnes adorables et enthousiastes, ce qui n’est pas si fréquent dans cette époque plutôt morose.

cote

Si tu peux donner un conseil à un débutant, ça serait quoi ?
Visses bien tes pédales!!! 1 cycliste sur 3 est victime du syndrome dit de la « pédale fugueuse » au moins 1 fois dans sa vie, c’est énorme!!

Un dernier mot pour la fin ?
RDV place de la rep’ pour le prochain ride!!

up

10 janvier 2013 Comments are Disabled
Metz Vélo Kustom Crew : Llew

Metz Vélo Kustom Crew : Llew

Salut! Tu peux te présenter en quelques mots, tu fais quoi dans la vie ?

Ok ! moi c’est Llew, se prononce [li-ou]. 33 ans cet année, certainement 34 la suivante.
je dirige une agence de communication avec un premier amour pour le web design.
J’aime m’exercer à la photo et au arts en général, avec plus ou moins de réussite.
J’ai 2 garçons, Nil et Néo que j’emmène chaque fois que c’est possible en ride.

Ça a commencé quand, ton amour pour les vélos customs ?

Je dirais depuis que j’ai le cul visser dessus. Wilh m’avait proposé de venir essayer une sortie; me précisant que toute personne roulant en vélos était la bienvenue.
J’arrive et tombe sur Laurence que j’avais déjà croisé dans une autre vie (putain 8 ans !). Elle m’a fait essayer son West Coast Chopper de Nirve et là j’ai été saisi par le confort de son vélo, ensuite le reste de la bande est arrivé et on est partie rider, pour mon plus grand plaisir de pouvoir
admirer les vélos des autres.
Ma fibre artistique avait trouvé un nouveau sujet de divertissement et j’ai saisi l’occasion de reprendre le lowrider voorago de popo.

C’est quoi ton premier souvenir de vélo ?

Je copie sur laurence sur ses 2 premier souvenir : un tricycle rouge avec une petite benne, mais c’est pas vraiment un souvenir, juste une photo souvenir.
Le premier vélo dont je me souvienne vraiment c’est un bmx jaune, avec des manchons en mousse.
Moi aussi je suis passer par dessus dans un magnifique soleil… bon moi j’ai juste banni l’usage du frein avant.

Ce que tu préfères dans les rides ?

La discussion tout le long sur les différentes modifs qu’on a, qu’on compte faire ou qu’un autre a fait sur un vélo.
Le ciel bleu et la légère brise sur nos visages…
Parfois aussi le silence : oui certain de nos vélos ressemble à des motos… mais nous on profite du silence quand on veux.
La petite bière d’après ride ne sera jamais délaissée.

Si tu peux donner un conseil à un débutant, ça serait quoi ?

Commencer par venir voir, faire un ou deux rides avec nous, essayer les vélos des autres. C’est le meilleur moyen de savoir qu’elle type de vélos vous correspond. Pour moi c’est le plus important : savoir qu’on sera bien installé sur un vélo dont on adore le look.

Un dernier mot pour la fin ?

mot !!!!!!!

15 octobre 2012 Comments are Disabled
Metz Vélo Kustom Crew : Helmut

Metz Vélo Kustom Crew : Helmut

Salut Helmut ! Tu peux te présenter en quelques mots, tu fais quoi dans la vie ?

Salut ! Je m’appelle Helmut (ou parfois Thomas) et je suis doctorant en informatique. Mais entre nous, c’est uniquement pour un jour faire la blague du « y a-t-il un docteur dans salle ?! » Mes vrais délires dans la vie, c’est surtout la création de jeux vidéo ou tous projets de création au sens large (ca comprend être plein de graisse dans un atelier à vélos). Je suis plutôt rock, j’ai une addiction au chocolat Galak au Speculoos et certains vous diront peut être que je suis fan d’Arnold Schwarzenegger (par contre, si on vous parle de pantalon carotte, ne croyez pas ce qu’on vous dit).

Ça a commencé quand, ton amour pour les vélos customs ?

C’est de la faute à Biou & Hellgy ! Pour être précis, ça date du 1 octobre 2011, date à laquelle Hellgy avait mis en ligne des photos d’un ride de nuit de MVK. J’ai directement adhéré au concept, mais je me suis refusé à participer à un ride pour deux raisons : pas d’endroit où stocker un vélo de 2 mètres et moyen chaud d’investir après l’achat d’un vélo pliant Dahon. Puis un beau jour, voilà qu’ils me demandent si je fais quelque chose le dimanche d’un ride, et je n’ai pas pu refusé. Patatra, une semaine plus tard, je vendais mon vélo pliant et je montais mon cruiser au milieu de mon appart’ dans la foulée.

C’est quoi ton premier souvenir de vélo ?

Un VTT bleu et blanc avec des roues latérales ! Je devais p’tet avoir 5-6 ans. Mais mes vrais souvenir de vélo, c’est plutôt vers 12 ans, tout un tas de gamelles à VTT et des cicatrices que j’ai encore aujourd’hui. Je n’avais rien à envier à un cascadeur professionnel.

Ce que tu préfères dans les rides ?

L’ambiance balades pénardes sans prise de tête et les gens supers cools de tous horizons. C’est vraiment sympa de prendre l’air et de fréquenter des gens qui n’hésitent pas à vous filer des tuyaux, s’échanger des pièces et prêter des vélos juste pour partager leur passion.

Si tu peux donner un conseil à un débutant, ça serait quoi ?

Je débute aussi, mais je dirais qu’il faut simplement ne pas hésiter à mettre la main à la pâte pour bricoler le vélo de ses rêves. Et avoir des vitesses, ce n’est vraiment pas un luxe pour faire un ride de 50km. :p

Un dernier mot pour la fin ?

I’ll be back.

8 octobre 2012 Comments are Disabled
Metz Vélo Kustom Crew : Wilh

Metz Vélo Kustom Crew : Wilh

Salut Wilh! Tu peux te présenter en quelques mots, tu fais quoi dans la vie ?

Hellow, en quelques mots, ce sera assez difficile mais on va essayer. Je suis une rouquine remplie de dessin qui aime le rose, suis passionnée par la photographie (je suis modèle photo) et le Roller Derby (j’officie en tant qu’arbitre au sein du RDMC). Sinon, le reste du temps, je franchis la frontière pour aller gagner ma vie et côtoyer plein d’étrangers.

Ça a commencé quand, ton amour pour les vélos customs ?

Comment dire, mon amour pour les vélos n’est pas né de mon histoire d’amour avec un fana de vélos ! En fait, lors de conventions tattoo, j’ai eu l’occasion de voir et de m’intéresser à ces vélos hors norme. J’ai voulu faire des photos avec, et ai fait des recherches pour en trouver sur la région. J’ai découvert Metz Vélo Kustom et ai rencontré ses actifs militants. Après quelques temps, je faisais mes photos et j’enfourchais un vélo … maintenant, je suis accro au vélo (et a Lowko, mais c’est un autre sujet), et saisis n’importe quelle opportunité pour enfourcher mon Felt Sakura Rose et pédaler les cheveux dans le vent.

C’est quoi ton premier souvenir de vélo ?

Un Sting Ray Rouge… avec lequel je pédalais à fond la caisse lorsque j’étais gamine. Tous les étés de mon enfance, mon frère et moi passions la quasi-totalité de notre temps à nous balader sur nos montures (auxquelles nous avions donné des noms ! attention) à la ferme de mes grands-parents … et lorsque je vois un vélo comme celui-ci, les souvenirs resurgissent.

Ce que tu préfères dans les rides ?

TOUT ! La Famille MVK, le plaisir de rencontrer de nouvelles têtes à chaque ride, le côté Ludique de la balade en groupe (on est apparentés aux Bikers et les réactions provoquées dans la rue sont amusantes). J’aime aussi le petit moment privilégié du ‘gouter’ à la fin de chaque virée, et avoir cette ‘autosatisfaction’ d’avoir avalé quelques Km … sans avoir l’impression d’avoir fait un effort.

Si tu peux donner un conseil à un débutant, ça serait quoi ?

« Viens, on ne mord pas, et on est Hyper sympas ! »
Etant donné que je ne roule que depuis 6 mois avec MVK, je ne suis pas experte, mais je peux dire :
« MERCI Ö GRAND MERCI MON DIEU D’AVOIR INVENTE LE NEXUS 3 ET LE RETROPEDALAGE ! »
Ou bien encore … « Un vélo léger, c’est mieux dans les montées :) »

Un dernier mot pour la fin ?

Merci MVK pour avoir apporté encore un peu plus de rose dans ma vie, Je vous aime ! (oui oui, je suis très fleur bleue ! ya qu’à voir mon vélo pour s’en rendre compte)

2 octobre 2012 Comments are Disabled
Metz Vélo Kustom Crew : Carmen

Metz Vélo Kustom Crew : Carmen

Salut Carmen! Tu peux te présenter en quelques mots, tu fais quoi dans la vie ?
Coucou raoudie…
Alors je fais du chômage et en parallèle j’essaie de créer mon entreprise…

Ça a commencé quand, ton amour pour les vélos customs ?
Mon amour pour les customs… Depuis que je vous ai rencontré les raoudis…
Vous êtes des dingos rigolos et vous m’avez donné le virus…

C’est quoi ton premier souvenir de vélo ?
1er souvenir…
1 belle gamelle en VTT…

Ce que tu préfères dans les rides ?
Les balades, les rigolades, vous, les pauses après ride et vos discutions même si je ne comprends pas encore toujours le dialecte…
Et du coup ben je vous pose 1000 questions… ;-)))

Si tu peux donner un conseil à un débutant, ça serait quoi ?
Venez et vous serez conquis !

Un dernier mot pour la fin ?
Je vous aimes mes copains MVK…

23 septembre 2012 1 comment
Interview : Crash Banditcroûte, roller derby girl

Interview : Crash Banditcroûte, roller derby girl

Le ride Metz – Thionville – Metz s’est déroulé il y a quelques semaines mais nous n’avions pas encore eu l’occasion de lui rendre hommage sur ce blog. Voilà une petite interview pour vous présenter la fameuse roller derby girl que rien n’arrête.

20120624-191616.jpg

Salut ! Tu peux te présenter un peu et nous dire qui tu es, ce que tu aimes dans la vie ?
Je m’appelle Jessica, j’ai 28 ans, je suis médiatrice jeune public et j’habite à Metz. J’aime plein de choses tu sais, ça peut aller de Ghost World au cheese-cake new-yorkais, ou encore à SUPER FREAK de Rick James. Tout comme vous, j’aime aussi rouler, mais pas avec la même chose. Ma victime c’est le roller depuis toute petite. D’ailleurs je pratique le Roller Derby depuis deux ans et j’en profite pour « glisser » un Big Up à l’équipe du Roller Derby Metz Club dont je fais partie.

Mais alors tu ne fais vraiment pas de vélo ?
Non je ne fais vraiment pas de vélo, du moins je n’en fais plus depuis très longtemps. Je me déplace principalement en roller.

Comment en est-tu arrivée à te dire « tiens, et si j’allais faire 70km de roller ce dimanche » ?
Dimanche matin, je me suis levée, et j’ai dit « on y va ? » et nous voilà. Laurent et Cécile nous en avaient parlé, le bruit circulait, du coup, on s’est dit « pourquoi pas ? ».

M’étant blessée à l’épaule il y a quelques temps, j’ai pris la décision de me « reposer », je me suis dit qu’une randonnée ne me ferait pas de mal. Quand on m’a parlé de ces fameux 70km, ça ne m’a pas vraiment fait très peur !
Tu sais quand tu fais des matchs d’une heure, deux à trois dans la journée, que tu tombés, tu te relèves, tu speedes, tu stoppes, que tu voles à cause des coups que tu prends et qu’on te surnomme le « ricochet » et bien une randonnée, même de 70km, ne te fait pas peur. Tant que ça va tout droit finalement.
J’ai surtout pensé à rouler, à me faire plaisir avant tout, d’être en plein air, de découvrir d’autres choses, d’autres ambiances. Parce que c’est un moyen de se sentir un peu libre, et je pense que c’est important.
Le challenge a été de finir ce que j’avais commencé.

Qu’est-ce que tu as préféré dans ce ride ?
Ce que j’ai préféré dans le ride ? De découvrir des vélos trop bizarres ou pas, fait maison, bichonnés (voir presque adulés hein), de voir des gens à fond dans ce qu’ils faisaient, super sympa et super ambiance. Et ça ma permis de connaître l’utilité de certains modèles de vélos, de poser quelques questions, et d’échanger sur des disciplines différentes.

Comment as-tu réussi a gérer les moments les plus durs ?
Pour les moments les plus durs, et bien les autres étaient là. Les selles auxquelles me raccrocher et autres bras tendus ont été les bienvenus. Le fait de rouler « en communauté » permet d’y arriver plus facilement. Je remercie mon cher et tendre qui a aussi tenu le coup et qui m’a beaucoup aidé sur le trajet. Et les copines qui se reconnaîtront !

20120624-191800.jpg

Si tu devais donner un conseil à quelqu’un qui voudrait aussi venir en roller, ça serait quoi ?
Un conseil. Garde la pêche. Mais surtout viens voir par toi-même!

En tous cas, bravo bravo, tu nous as tous scotchés avec ta performance ! Tu reviendras la prochaine fois ?
Euh ouai je reviendrais ! carrément !

Un dernier mot pour la fin ?
Je voulais surtout vous remercier de nous avoir accueilli aussi bien. On a été agréablement surpris. On reviendra !
Paix et Amour à vous.

24 juin 2012 Comments are Disabled
Metz Vélo Kustom Crew : Laurence

Metz Vélo Kustom Crew : Laurence

Salut, Laurence, tu peux te présenter en quelques mots, tu fais quoi dans la vie ?
J’ai 28 ans et je suis responsable coloriage & gommettes, ou webdesigner comme on dit. Geek à tendance créative, passionnée de photo, capillairement instable, définitivement gourmande.
Je tiens aussi un blog depuis bientôt 10 ans ou je raconte plein de trucs.

Ça a commencé quand, ton amour pour les vélos customs ?
Il y a quelques mois je dirais. J’en avais déjà croisé dans les rues de Metz mais j’ai toujours pensé qu’il fallait faire au moins 1m95 pour les rouler. À l’automne dernier, j’ai participé à une ballade à l’occasion de la semaine de ma mobilité à laquelle participaient aussi Lowko, Nounours et Popolistor. Ce dernier m’a même fait essayé son 8ball et là c’était foutu, je n’avais plus qu’une idée en tête, avoir mon chopper à moi !
Quelques mois et un anniversaire plus tard, je roulais mon West Coast Chopper de Nirve en provenance d’Easy Riser.

C’est quoi ton premier souvenir de vélo ?
Mon premier souvenir c’est un tricycle rouge, mais ça ne compte pas, il y a 3 roues. Après c’était un vélo vert turquoise que mon grand frère a customisé au niveau des gardes boues avec une batte. Ensuite j’ai eu un VTT qui devait être en fonte tellement il était lourd. Un jour je suis passée au dessus du guidon, puis j’ai détesté le vélo pendant des années (au moins 10ans). Plus tard, j’ai redécouvert le vélo, et c’était chouette. Il y a eu un vélo de ville décathlon qui m’a bien redonné confiance dans les 2 roues, puis mon poney (c’est comme ça que j’appelle ce vélo, juste en dessous là, en photo), qui roule par presque tous les temps. Maintenant j’ai aussi mon chopper-de-la-côte-ouest en plus, c’est plutôt la classe d’avoir le choix de son destrier quand on sort pour rouler.

Ce que tu préfères dans les rides ?
L’ambiance, les gens, quand c’est plat et l’apéro post-ride :)
J’adore aussi les réactions des gens quand ils nous voient rouler en groupe, c’est plutôt rigolo d’entendre qu’on est un « gang » de vélos ;)

Si tu peux donner un conseil à un débutant, ça serait quoi ?
Ohlala, moi même je suis une débutante. Mais je dirais : prendre un vélo avec nexus 3 au moins : en single speed dans les montées c’est vraiment la misère, et mon rétropédalage est mou du genou ;)

Un dernier mot pour la fin ?
bière !

26 mars 2012 Comments are Disabled
Metz Vélo Kustom Crew : Nounours

Metz Vélo Kustom Crew : Nounours

Salut Nounours, tu peux te présenter en quelques mots, tu fais quoi dans la vie ?
J’ai 43 ans je vis à Metz depuis toujours, je suis chauffeur de taxi et j’aime aussi la moto.
J’ai une kawa vn 800 mais peut-être qu’un jour j’aurai une Harley (quand je serai grand).

Ça a commencé quand, ton amour pour les vélos customs ?
Quand je suis entré chez Véloland et que j’ai vu mon Electra je me suis assis dessus. Le lendemain je venais le chercher depuis on ne se quitte plus.

C’est quoi ton premier souvenir de vélo ?
Mes premiers tours de roues sans petites roues : mon père me lâchait et je tombais. Je me faisais engueuler mais je recommençais malgré ça. Je n’ai jamais été traumatisé par le vélo au contraire, je crois que j’ai toujours aimé ça.

Ce que tu préfères dans les rides ?
L’ambiance est super cool. On échange des idées, chacun propose sont parcours, c’est vraiment super.

Si tu peux donner un conseil à un débutant, ça serait quoi ?
Le custom n’est pas forcement compliqué ni très cher. On peut avoir un beau vélo avec un peu d’huile de coude.

Un dernier mot pour la fin ?
N’aie pas peur, viens, on aime tout le monde !

19 mars 2012 Comments are Disabled